Restauration et Aménagement de zones humides d'altitude (Val Thorens, Savoie)

 

 

Coordinateur/Responsable scientifique: Stéphanie Gaucherand (IRSTEA)
Financeurs/Partenariat: IRSTEA Grenoble, station de Val-Thorens


En quelques mots...: . Les zones humides entre 2300 et 2600m d'altitude  sont des milieux d'un grand intérêt écologique (tête de bassin hydrographique, tourbières, habitats pour des espèces rares...) mais qui sont et ont été fortement perturbés par les aménagements pour les sports d'hiver. En raison des contraintes climatiques ces milieux sont fragiles et leur conservation et restauration s'avèrent également difficiles. Portées par l'IRSTEA de Grenoble et la station de Val-Thorens, différentes études et réalisations ont été menées afin de minimiser l'incidence des aménagements de la station de ski sur la structure et le fonctionnement de ces zones humides:

- aménagements hydrauliques

- concertation pour le plan de circulation

- essais de revégétalisation d'une tourbière dégradée à Trichophorum et Carex.

 

Restoration and ecological management of high-altitude wetlands.


Scientific coordinator : S. Gaucherand (IRSTEA Grenoble)
In a few words...: High-altitude wetlands between 2300-2600 m are poorly studied ecosystems, however they are of great ecological interest (peat accumulating system, head of watershed, rare plant species...). Many wetlands were deeply disturbed by skiing infrastructures. Different studies are conducted with the ski area of Val-Thorens to mitigate the effects of skiing industry on the functioning of the wetlands:

- hydraulic works

- transplant experiment and soil stabilization to restore an high-altitude peatland.